Publié le 29/03/2020

Face à un commerce à l’arrêt, les marques endossent un rôle plus politique et social

Retrouvez le nouvel article de Géraldine MICHEL, Professeur, et Valérie ZEITOUN, Maître de Conférences à l'IAE Paris-Sorbonne.

 

MarquesLa crise sanitaire et le confinement requièrent une modification de nos pratiques quotidiennes, de nos activités, qui à leur tour influent sur nos pratiques de consommation. La matérialité apparaît en effet mise à mal, les échanges physiques sont interdits, les objets marchands ou pas, deviennent suspects – transmetteurs potentiels du virus, et chaque contact sujet-objet ou sujet-sujet constitue un danger. Dans la situation du Covid-19, nous pauvres humains, nous sommes condamnés à la pure immatérialité.
> Lire l'ensemble de l'article sur The Conversation