Jérôme Caby - Chez Victoria’s Secret, les fonds activistes ne font pas dans la dentelle

17/04/2019

Master Finance Parcours Management financier - Formation continueMaster Finance parcours Management Financier - Formation initialeMaster Recherche Etudes et théorie des organisations - Formation initiale

Publications

Publication The Conversation

Par Jérôme Caby, Professeur, IAE Paris - Sorbonne

Le 5 mars 2019, le hedge fund activiste Barington Capital Group LP, créé en 2000 à New York, a adressé à la société mère de la chaîne de lingerie Victoria’s Secret, L Brands, et à son dirigeant depuis 1963 Lester Wexner (81 ans et principal actionnaire avec 16,7 % du capital détenu), une invitation formelle à profondément réformer l’entreprise. Son argumentaire s’appuie sur les constats d’un parcours boursier très décevant (une chute du cours de 73 % depuis novembre 2015), et de performances opérationnelles déclinantes de Victoria’s Secret qui tranchent avec la bonne santé de l’autre pilier du groupe, Bath & Body Works (une chaîne de produits de beauté et d’articles pour la maison).

 

      

----

Retrouvez l'IAE Paris sur :