25

-

Mai

2018

Les contrats à impact social : une innovation vouée à se développer ? Le cas Hemisphère

18h30 à 20h00 | Salle D.5

 

Cette conférence sera coordonnée par Carine Staropoli (Ecole d’Economie de Paris).

Devant l’ampleur des besoins, et pour contourner la solution coûteuse qui consiste à réserver des nuitées hôtelières pour l’hébergement d’urgence, l’Etat a lancé en 2016 deux consultations publiques afin de créer des solutions alternatives, qui combinent hébergement sécurisé et un véritable accompagnement social à destination des SDF et des migrants.

CDC-Habitat a remporté la quasi-totalité des appels d’offres lancés par les ministères de l’Intérieur et du Logement au printemps 2017 via Hémisphère, un fonds d’investissement à impact social géré par AMPERE Gestion, filiale de CDC-Habitat. Ce fonds a racheté une centaine d’hôtels formule 1 et les a rénové puis loué à Adoma, spécialiste de l’insertion par le logement et aussi filiale du groupe CDC-Habitat. Une partie de la rémunération des apporteurs de capitaux est conditionnée à l’atteinte d’objectifs sociaux ce qui caractérise un contrat à impact social.

Dans quelle mesure la mise en place d’objectifs sociaux complexifie-t-elle les choses ? Peut-on imaginer utiliser de tels contrats dans d’autres secteurs d’activités ? Quels sont les motivations des apporteurs de fonds ? L’Etat et les collectivités publiques ont-ils intérêt à voir se développer ces contrats ? Autant de questions qui seront abordées lors de cette conférence.

Intervenante Nathalie Caillard, Directrice Générale déléguée d'AMPERE Gestion

----

----

Retrouvez l'IAE Paris sur :