30/11/2016

-

Actualités

 

L'IAE de Paris - Sorbonne Business School a 60 ans cette année. Cela se fête !

Etudiants et personnels, nous organisons un concours afin de trouver le visuel qui nous permettra de mettre en avant cette date anniversaire.
Ce visuel sera décliné sur l'ensemble des supports et objets promotionnels tout le long de l'année 2017.
Alors tous à vos crayons, ordinateurs…. pour relever ce premier challenge et faire de ces 60 ans une année inoubliable !

 

Les règles :

  •     Créer un visuel original et impactant (logo, sculpture, dessin…) qui reprenne le chiffre 60
  •     Renvoyer ce visuel à l'adresse suivante : communication.iae@univ-paris1.fr sous format (JPEG, PDF, AI ou EPS) avant le 12 décembre 2016


Un comité se réunira le 15 décembre pour choisir le visuel qui représentera l'IAE pour l'année 2017.

Vous pouvez consulter le règlement complet du concours en pièce jointe.

29/11/2016

-

Actualités

L’IAE de Paris figure à nouveau cette année dans le nouveau classement des 1000 Meilleures Business School avec 4 palmes d’excellence.

Eduniversal classe les institutions selon leur réputation internationale au niveau national et mondial par zone géographique. Une fois sélectionnées, les institutions sont réparties en cinq ligues d’excellence ou « Palmes of Excellence ». Le niveau de « Palme of Excellence » (de 1 à 5) est déterminé pour chacune des écoles sélectionnées selon l’ensemble des critères d’internationalisation définis par le Comité Scientifique International. Leur classement dans leur ligue est ensuite élaboré selon l’évaluation faites par les Pairs : le Deans’ Vote Survey.
Le Vote des Deans est l’un des principaux éléments de l’EES (Eduniversal Evaluation System), au cours duquel les Doyens et Directeurs des 1 000 meilleures institutions mondiales sélectionnées reportent leurs recommandations pour chacune des 1 000 institutions sélectionnées dans les 154 pays. Le nombre de recommandations recueilli déterminera ensuite le classement pour chacune d’entre elles au sein de chaque « Palme of Excellence » ligue.

L’IAE de Paris apparaît dans le palmarès des « 4 palmes of excellence » classe « Top business school with significant international influence ».


Pour consulter le palmarès, cliquez ici.
Pour consulter notre offre de formation, cliquez ici.

22/11/2016

-

Actualités

Laurence Griffon a suivi le Diplôme d’Université  Entrepreneuriat à l’IAE de Paris- Sorbonne Business School en 2011/2012, première promotion de cette formation. Après avoir travaillé dans le secteur du marketing pour de grandes entreprises, Laurence a monté son projet : une plateforme web qui aide des personnes à réaliser leur projet – Waouh me !
Nous lui avons posé quelques questions sur son entreprise et sur son passage à l’IAE de Paris-Sorbonne Business School.


 


Présentez-vous.

J’ai fait le programme Entrepreneuriat il y a 4 ans et demi. J’étais chez SFR, j’ai quitté SFR et je cherchais une formation en entrepreneuriat, quand on sort d’une grosse boîte comme celle-ci  et qu’on se lance dans l’entrepreneuriat seule…  je cherchais un cadre et je cherchais à me former en entrepreneuriat.


Pouvez-vous présenter votre projet ?

A l’époque quand j’étais à l’IAE, j’étais vraiment dans une démarche exploratoire et mon ambition était de trouver un projet sur lequel me fixer. J’en ai eu plusieurs à l’époque et j’ai travaillé sur différents business models et business plans, à la fois pour trouver un projet sur lequel il y avait un potentiel et aussi trouver un projet qui me plaisait.

Quelques années et 2 bébés plus tard, j’ai monté une plateforme web qui se voulait être la plateforme qui aide les gens à réaliser leurs projets. On peut trouver sur cette plateforme l’accompagnement adéquat en fonction de qui on est, du projet qu’on a envie de mener. J’ai fédéré une communauté de coachs  et aussi d’experts à qui j’ai demandé de formuler  des propositions d’accompagnement. Cette plateforme s’appelle Waouh me : c’est « super moi »… Enfin plutôt « super vous !! ». Centrer sur l’individu qui a plein de rêves et a envie de les réaliser.

Il y a 4 domaines :
Waouh mon corps ! : pour tous les projets sportifs et de remise en forme, ce sont des gens qui ont besoin d’être boostés dans un projet en rapport avec le corps.
Waouh mes talents ! : pour tous les projets artistiques et notamment les projets littéraires et tout ce qui tourne autour du chant comme « je veux monter sur scène, je veux composer mes chansons, je veux faire un disque ».
Waouh ma vie ! : pour les projets plus personnels  qui sont des projets hors cadres «je veux faire le tour du monde en bateau » ou des projets plus liés à la personne, la relation interpersonnelle, trouver l’âme sœur ça peut être un projet pour beaucoup d’entre nous !
Et le dernier qui est Waouh mon job !, pour les ambitions et les projets professionnels.

Après une année d’exercice, on a décidé de se focaliser sur Waouh mon job ! Avec le positionnement suivant : devenir la plateforme du développement professionnel à travers une offre de qualité (mais accessible) d’ateliers, de stages et de coachings.

Nous visons 3 catégories de personnes :

-les personnes qui sont en transition professionnelle et qui cherchent à rebondir vers un autre job ou veulent faire le point. Il y a beaucoup de programmes en rapport avec la découverte de ses talents

- les personnes qui veulent se sentir mieux au travail au travers d’une offre qui va leur permettre de travailler leur soft-skills, booster leur assertivité, leur gestion du stress, leur capacité managériale ou de communication etc.

-Nous allons aussi continuer de développer une offre centrée sur l’accompagnement des projets d’entrepreneuriat. Mais en étant le plus spécifique possible.

J’ai une conviction, on ne peut apprendre et on ne peut évoluer que dans le concret et en s’entrainant. Que ce soit dans notre offre évènementielle ou de coaching, on a comme volonté d’être le plus spécifique possible, d’être adossé à un objectif clair et de privilégier la pratique et le suivi dans le temps !

 

Vous êtes plusieurs personnes à avoir monté ce projet ?

On est 7 associés et, en opérationnel, cela varie : entre 2 et 3.
 

Comment vous démarchez les coachs ?

Au départ, on voulait être le Airbnb du coaching, du projet,  et on s’est vite rendu compte qu’on devait avoir un axe qualité, on est beaucoup moins dans la quantité que dans la qualité. Il y a des coachs qui viennent à  nous mais on va plutôt les démarcher activement et surtout on demande à ce que nos coachs soient recommandés : à chaque personne que je rencontre, je demande si elles connaissent des coachs ou experts dans certains domaines. Egalement, on demande à nos coachs des références et nous les vérifions.


Que vous a apporté le DU Entrepreneuriat de l’IAE de Paris concernant votre projet ?

Déjà, des connaissances basiques en création d’entreprise, c’est une formation qui a le mérite d’être pluridisciplinaire. On voit le droit, par exemple savoir quel statut juridique adopter pour son entreprise, la compta, etc. Il y a eu beaucoup d’intervenants différents qui ont exploré plein de domaines de l’entreprise, c’était très ouvert sur l’extérieur. Il y a une professeur que j’ai particulièrement appréciée, Fabienne Berger-Rémy, responsable du cours de marketing, qui nous a redit l’importance d’avoir un positionnement et une cible précise, notamment au début pour que les gens comprennent ce que vous faites, d’où le fait que je me recentre aujourd’hui. C’est important quand on lance une entreprise d’avoir un positionnement que les gens comprennent  et qui peut être résumé en une phrase simple.

L’autre chose que j’ai apprécié à l’IAE de Paris c’est que c’est très familial, ce n’est pas une grande structure, on a vite accès à tout le monde. Et l’autre dimension essentielle si on veut réussir son entreprise, c’est le réseau. Il y a déjà le réseau des professeurs, des intervenants ainsi que le réseau des personnes qui suivent la formation, qui sont dans le même état d’esprit et qui savent que le réseau est important pour développer son entreprise. On sait qu’un like, un partage c’est essentiel sur les réseaux sociaux. On se suit pas mal et on organise des dîners tous les mois avec les anciens.

 

Vous conseilleriez la formation à l’IAE de Paris à d’autres personnes ?

Oui pour le côté famille et réseau, aussi pour le côté pluridisciplinaire. J’ai remarqué d’ailleurs qu’une matière avait été ajoutée au DU entrepreneuriat : le web marketing. C’est plus qu’essentiel aujourd’hui car quel que soit le projet, on est obligé de toucher au web, ce n’est pas possible de réussir sans comprendre le web à 2 niveaux, les fondamentaux de la création d’un site web (pour éviter de se faire avoir), du web marketing : comprendre le SEO, les Google Adwords et les réseaux sociaux...
 

Comment vous touchez votre cible ?

Il y a 3 canaux de distribution.

Il y a le pur canal web, c’est du webmarketing pur, du pur B to C.  Notre stratégie est la création de contenu et d’évènements pour booster l’audience

Ensuite, il y a le B to B to C, des partenaires qui vont permettre d’accéder à une audience, si on arrive à les séduire. Pour pousser notre concept et nous faire connaître, on s’est déplacé vers l’évènementiel. On ne fait pas que du coaching mais aussi des ateliers sur  différents thèmes, on peut donc les proposer à des partenaires qui ont une audience.

Enfin, le B to B que l’on est en train d’étudier.

Pour réussir un projet aujourd’hui, il y a 3 clés :
La première c’est d’avoir un positionnement clair sur ce qu’on souhaite vendre et à qui le vendre.
Ensuite il y a le webmarketing. Et enfin, le réseau, ce sont vos premiers followers sur les réseaux sociaux, vos premiers clients B to B... Soit on a un culot monstre, soit on a un peu de réseau…

 

Plus d’infos ici sur Waouh me!

Plus d’infos sur le Programme Court Entrepreneuriat de l’IAE de Paris

 

 

 

 

18/10/2016

-

Actualités

Les élections au Conseil d'Administration ont eu lieu le 8 novembre.

Voici les résultats :
Pour le collège Etudiants, sont élus : Amine Hafid (titulaire) et Candice Dal Maso (suppléante).
Pour le collège des Enseignants, Chercheurs et assimilés, est élu : Pierre Garaudel.
Pour le collège des Professeurs et personnels assimilés, sont élus : Florent Noël et Olivier de La Villarmois.

 

 

 

26/09/2016

-

Actualités

Eric Lamarque est nommé comme Directeur de l’IAE de Paris – Sorbonne Business School et   succède ainsi à Jean-Pierre Helfer, qui occupait cette fonction depuis 2013.

Eric Lamarque est professeur de finance à l’IAE de Paris depuis 2013. Il y dirige le master   Finance ; il est aussi membre du conseil d’administration de l’IAE. Il est président du comité scientifique de la chaire de recherche Finagri (Financements alternatifs au secteur Agricole) et directeur de la chaire MGCF (Management et Gouvernance des Coopératives Financières).

 

 

Monsieur LAMARQUE  a proposé la reconduction du comité de direction composé de :

- Madame Elisabeth ALBERTINI, directrice adjointe en charge du pilotage et du suivi financier

- Madame Géraldine MICHEL, directrice adjointe en charge des questions académiques

- Monsieur Stéphane SAUSSIER, directeur adjoint en charge des affaires extérieures

- Madame Géraldine SCHMIDT, directrice adjointe en charge de la recherche

- Madame Dominique RIVIERE, secrétaire générale

 

Une carrière dédiée à l’enseignement supérieur
Eric Lamarque est Docteur en sciences de gestion et a été major du concours d’agrégation en sciences de gestion obtenu en 2001.

De 2002 à 2013, il a été professeur à l’Université de Bordeaux IV et y dirigeait le master en management financier ; il était aussi chargé de mission pour les relations entreprises entre 2006 et 2011.
De 2011 à 2015, il a été président du CNU (Conseil National des Universités) pour la gestion.
Il est aussi membre du conseil de surveillance de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charente.

En 2015-2016, il a été auditeur de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale).
Eric Lamarque intervient comme expert auprès des directions générales d’établissements financiers pour les accompagner dans les restructurations et leur stratégie de développement.

 

29/08/2016

-

Actualités

Les conditions pour faire acte de candidature sont parues au journal officiel du 30 juillet 2016.

21/07/2016

-

Actualités

L’IAE de Paris sera fermé du 22 juillet soir au 28 août inclus.

Toute l'équipe de l'IAE de Paris vous souhaite un bel été et de très bonnes vacances.

21/07/2016

-

Actualités

Depuis le 1er août, l'IAE de Paris a regroupé ses activités sur le site de Biopark dans le 13ème arrondissement de Paris. L’IAE y dispensait déjà ses cours en formation initiale et en apprentissage depuis janvier 2015. Dorénavant, toutes les activités de l’IAE (cours, recherche, administration) sont assurées sur le site de Biopark.

 

Adresse administrative de l’IAE de Paris :
8 bis rue de la Croix Jarry
75644 Paris Cedex 13

 

Bâtiment A : 8 bis rue de la Croix Jarry
Bâtiment B : accès par le jardin public, rue Watt
Bâtiment D : 12 rue Jean-Antoine de Baïf

 

 

07/06/2016

-

Actualités

Nos étudiants ont du talent !

Marie Baglione, ancienne étudiante de l'IAE de Paris, débute dans la création de entreprise Claudine Petite Maman, un site web mettant en relation des parents et des baby-sitters de confiance, les Claudine.
Nous lui avons posé quelques questions concernant son parcours et son projet.




Présentez-vous rapidement.
Je m'appelle Marie, je suis bretonne, j'ai 26 ans et j'ai fait des études de droit avant de faire le MAE en apprentissage à l'IAE de Paris, en 2013-2014.

Présentez votre projet Claudine Petite Maman.
Il s'agit d'un site web qui mettra en relation des parents avec des baby-sitters. Pour le moment, nous sommes à la phase de recrutement des baby-sitters. Jusqu'à mi-juillet, on prend donc des rendez-vous avec des jeunes motivés afin de les recruter. Par la suite, le site sera ouvert pour les parents, il n'est pas encore tout à fait terminé.

Comment avez-vous eu l'idée de ce projet ?

J'ai une petite soeur de 9 ans et je constatais que mes parents avaient parfois du mal à la faire garder. J'ai ensuite remarqué quand je faisais du baby-sitting pendant mes études qu'il y avait une énorme demande en terme de baby-sitters et notamment à Paris.
Claudine Petite Maman propose des profils de baby-sitters pré-sélectionné-es, on demande des références et les profils sont vérifiés. Nous mettons en avant également les compétences spécifiques des baby-sitters, comme par exemple parler une langue, jouer d'un instrument. On propose ce service avec un coût moindre qu'une agence de baby-sitting classique. Les parents paient un abonnement s'élevant à 8 euros/mois et leur donnant accès à un vivier de baby-sitters ainsi qu'une recherche précise par critères. Claudine propose aussi un système de calendrier partagé permettant de simplifier l'organisation de la vie de famille et de sa/son baby-sitter. Lorsqu'il y a un imprévu, le baby-sitter reçoit une notification de la part des parents. Si on change de baby-sitters, on partage ce calendrier, plus besoin de tout réexpliquer à la personne qui prend la relève.


Combien de personnes êtes-vous à avoir monté ce projet ?

Je suis la seule membre de Claudine Petite Maman, mais beaucoup de gens m'entourent dans ce projet, notamment le prestataire qui conçoit le site internet (AWStudios) et une agence de communication, et plein d'autres personnes.
L'entreprise a été créée fin 2015, j'y travaille à temps plein depuis quelques semaines seulement.

Que vous a apporté votre formation à l'IAE de Paris pour monter ce projet ?

Poursuivre mes études à l'IAE de Paris m'a ouvert des perspectives. Les matières enseignées sont une introduction générale au monde de l'entreprise et ce fut dans mon cas un bon moyen de changer de voie (j'avais fait du droit avant).  Les études en apprentissage sont vraiment la meilleure manière de transiter entre le monde étudiant (qui souvent est loin de la vraie vie en entreprise) et la vie professionnelle.

Vous encouragez l'entrepreneuriat auprès des futurs diplômés ?

Je répondrai volontiers oui à cette question quand j'aurai réussi ! C'est stressant mais très motivant et excitant. Il faut prendre son temps et bien s'entourer. Pour le moment mon enterprise est trop jeune, je n'ai pas assez de recul pour bien répondre à cette question.

Avez-vous la peur de l'échec ?

Cette peur de l'échec ne peut pas être vaincue en une année d'études, mais ce que l'IAE de Paris nous aide à vaincre c'est la peur de se confronter aux autres, de s'exprimer en public. Pour le MAE, nous avons eu à faire beaucoup de travaux en équipe, de présentations où l'on devait défendre nos points de vue, c'était très concret et constructif.

Et pourquoi le nom Claudine Petite Maman ?

Je voulais un prénom qui permette de surnommer les baby-sitters de confiance et qui ait une contraction masculine. Un prénom rassurant, un petit peu ancien et qui rappelle une nounou ou une grand-mère qu'on a pu avoir. La baseline "petite maman" est là pour signifier qu'on s'occupe bien des enfants, presque comme une maman le ferait.

 

Pour visiter le site internet de Claudine Petite Maman c'est ici et consulter la page Facebook c'est là.
Télécharger le flyer Claudine Petite Maman.
 

14/04/2016

-

Actualités

Pour tout savoir sur cette formation, cliquez ici.

 

Vidéo de présentation :